La Première Brique : le crowdfunding à partir de 1 euro

par | Mar 6, 2023 | Crowdfunding, Crowdfunding | 2 commentaires

En 2019, La Première Brique a fait une entrée remarquée sur la scène du crowdfunding immobilier, et elle n’a pas tardé à se démarquer. Elle est d’ailleurs l’une des premières à avoir décroché le nouvel agrément européen (PSFP), un véritable gage de sérieux et de conformité dans l’espace financier européen. Mais ce qui rend La Première Brique particulièrement dynamique, c’est sans aucun doute sa communauté d’investisseurs. On parle d’une base active et engagée, probablement l’une des plus grandes et des plus dynamiques dans le domaine.

Alors, qu’est-ce qui fait courir les gens vers La Première Brique ? Est-ce son taux moyen de rendement qui s’élève à 11,42%, une performance assez exceptionnelle sur des périodes d’investissement relativement courtes ? Ou bien est-ce l’accessibilité avec un ticket d’entrée minimal à seulement 1€, rendant l’investissement immobilier à la portée de tous ? Peut-être aussi que l’absence de perte à ce jour joue en sa faveur, rassurant les investisseurs sur la fiabilité de leurs placements.

Ceci étant dit, n’oubliez pas que cet aperçu est purement informatif. Investir comporte toujours des risques et il est impératif de faire ses propres recherches. D’ailleurs, on serait ravis de lire vos réflexions ou vos expériences personnelles avec La Première Brique. N’hésitez pas à utiliser l’espace commentaires en bas de la page pour partager votre avis.

La Première Brique : les chiffres

Créée en 2019, La Première Brique est une plateforme de financement participatif immobilier en pleine croissance avec une solide réputation dans le milieu. Réglementé par l’AMF en tant que PSFP, la plateforme a accordé plus de 427 financements d’une valeur totale de 120,1 millions d’euros depuis sa création.

Les chiffres sur La Première Brique

Le site propose l’opportunité de contribuer au financement de projets immobiliers variés, allant de la division foncière à de la promotion immobilière. En échange de cet investissement, les participants peuvent s’attendre à percevoir des intérêts.

La qualité de la communication et l’offre de rendements élevés sont les points forts de La Première Brique. En effet, le TRI de la plateforme atteint 11,32% en 2023.

logo-fortuneo
La Première Brique
  • Taux de rendement : Jusqu'à 12%
  • Durée moyenne : 15 mois
  • Projets financés : 427 (120M €)
  • 0% de perte
  • Dés 1€
  • Code : URM8PH
i

Les projets proposés sur La Première Brique sont généralement plus courts que ceux proposés sur d’autres plateformes, avec une durée moyenne de 17 mois en 2023. Par ailleurs, les retards sont très limités, avec seulement 1 projet en retard en 2023 pour environ 104.000 €.

Le tableau ci dessus est un peu comme le CV de La Première Brique. Il regroupe des infos clés tirées des indicateurs de performance, que vous pouvez d’ailleurs retrouver en détail sur leur site officiel.

Ce qui ressort pour 2023, c’est que La Première Brique a brillamment limité les retards, ce qui est plutôt rassurant. Mais, vous savez ce qu’on dit : “Les performances passées ne préjugent pas des performances futures”. C’est d’autant plus vrai dans le climat actuel, où le secteur de l’immobilier est mis à l’épreuve par la montée des taux d’intérêt.

✅ Les points forts de La Première Brique

Les atouts de La Première Brique sont nombreux, et pour cause : la plateforme a su évoluer et s’enrichir au fil du temps, grâce notamment à une écoute attentive des besoins de sa communauté. Chez Épargne Facile, on a scruté de près ce qui fait le succès de La Première Brique, et on est prêts à vous partager pourquoi c’est devenu l’une de nos plateformes chouchoutes. Allons-y, décortiquons ensemble les points forts qui mettent La Première Brique sur le podium.

De nombreux projets de qualité

La capacité de La Première Brique à proposer régulièrement de nouveaux projets est véritablement un de ses points forts. Presque chaque semaine, de nouvelles opportunités d’investissement voient le jour sur la plateforme, ce qui est assez exceptionnel, surtout au vu de certaines plateformes. Mais ce n’est pas juste une question de quantité. La vraie force de La Première Brique, c’est sa sélectivité et son engagement à proposer des projets de bonne qualité.

La Première Brique ne cherche pas à inonder ses investisseurs d’opportunités en masse, mais à leur offrir des projets soigneusement choisis, ceux qui répondent à un standard d’excellence. Pour ceux qui aiment aller plus loin et comprendre les dessous de chaque projet, Calo partage ses analyses détaillées sur son Twitter, offrant ainsi un regard d’investisseur.

Analyse d'un projet de La Première Brique par Calo sur X (Twitter)

Un ticket d’entrée à seulement 1€

Offrir la possibilité d’investir avec seulement 1€, c’est une des initiatives phares de La Première Brique, et, c’est assez révélateur de leur philosophie. Bien sûr, en pratique, peu d’investisseurs se contentent de placer un seul euro. L’intérêt économique serait minime. Mais ce n’est pas vraiment le but. Ce que La Première Brique veut souligner avec ce ticket d’entrée minimal, c’est l’idée que l’investissement immobilier devrait être accessible à tous, peu importe la taille du portefeuille.

C’est un geste qui en dit beaucoup sur leur approche : ils traitent chaque investissement avec le même sérieux, que vous décidiez d’investir 1€ ou 5000€. C’est une manière de démocratiser l’accès à l’investissement immobilier, en contraste avec d’autres plateformes où le ticket d’entrée peut facilement atteindre 1000€, ce qui peut être un frein pour ceux qui souhaitent diversifier leurs investissements sur plusieurs projets sans engager une somme conséquente dès le départ.

Un tableau de bord et un suivis complet

La mise à jour récente de La Première Brique montre qu’ils écoutent ce que veulent leurs utilisateurs. Le nouveau tableau de bord, est un bel exemple de comment une plateforme peut rendre l’expérience utilisateur à la fois plus intuitive et informative. Avec ces nouveautés, les investisseurs ont maintenant sous les yeux un panorama complet et précis de leur portefeuille d’investissement, ce qui n’est pas rien. Voyons un peu ce qu’ils ont intégré :

  • Vos investissements en cours : Vous voyez directement combien vous avez d’argent investi en cours, réparti sur combien de projets. C’est super pour avoir une vision précise de votre engagement.
  • Le gain brut et votre rendement moyen : Ce n’est pas juste une question de combien vous avez investi, mais aussi de ce que cela vous rapporte. Savoir votre rendement moyen, et avoir une perspective sur la performance globale de vos placements.
  • Le statut de vos projets : D’un coup d’œil, vous savez où en sont vos investissements, qu’ils soient encore en phase de collecte, déjà financés, ou remboursés. Même les projets en retard sont signalés, ce qui est un plus pour gérer les risques.
  • La typologie de vos projets : Que vous ayez un faible pour le marchand de biens, ou la promotion immobilière tout est clairement indiqué. Cela aide à diversifier intelligemment son portefeuille en sachant si vous êtes plus exposé à un certain type de projets.
  • L’évolution de votre encours : Voir comment votre investissement évolue dans le temps, c’est motivant et instructif.
  • Vos remboursements : Les capitaux remboursés et les intérêts bruts versés sont aussi notés, ce qui vous donne une idée précise de la liquidité de votre investissement.

Finalement, si toutes les plateformes pouvaient adopter une telle transparence et fournir autant de détails, ce serait tellement plus simple pour tout le monde de suivre ses investissements.

Tableau de bord de La Première Brique
logo-fortuneo
La Première Brique
  • Taux de rendement : Jusqu'à 12%
  • Durée moyenne : 15 mois
  • Projets financés : 427 (120M €)
  • 0% de perte
  • Dés 1€
  • Code : URM8PH
i

Transparence et communication de qualité

Investir dans un projet via La Première Brique, c’est embarquer dans une véritable aventure. Et le meilleur dans tout ça ? Vous n’êtes jamais laissé dans le flou.

📧 Dès que vous avez investi sur un projet, vous commencez à recevoir des updates régulières par mail. La plateforme prend à cœur de vous tenir au courant de chaque étape importante du projet dans lequel vous avez investi.

Que ce soit l’achat du terrain, l’évolution des travaux, les étapes de commercialisation, ou même les éventuels imprévus, vous êtes dans le coup. On ne peut pas leur reprocher un manque de transparence.

Mail d'actualité d'un projet sur La Première Brique

Des rendements attractifs

Les rendements offerts par La Première Brique sont vraiment au top, se plaçant parmi les plus élevés du secteur du crowdfunding immobilier en France. C’est d’ailleurs une des raisons principales pour lesquelles elle figure en bonne position dans notre classement.

Faible taux de retards et de défauts

Côté retards, l’année 2023 a été plutôt clémente pour nous : on a eu juste un petit retard de 0 à 6 mois, et heureusement, zéro retard de plus de 6 mois ou de perte définitive. C’est plutôt une bonne nouvelle, mais soyons réalistes, le secteur de l’immobilier n’est pas au top de sa forme depuis 2022. Ça veut dire que certains projets lancés en 2022 et 2023 pourraient bien nous réserver des surprises cette année, y compris des retards supplémentaires ou pire, des pertes.

➡️ En conséquence, même si La Première Brique a l’un des meilleurs taux de défaut sur le marché, il faut garder en tête que c’est une plateforme encore jeune, lancée en 2019. Et avec à peu près la moitié de ses projets encore en cours, on est un peu dans l’expectative. Ça ne veut pas dire qu’on doit s’alarmer, mais juste qu’on doit garder les yeux ouverts et rester conscients du contexte un peu chahuté de l’immobilier actuel.

❌ Les inconvénients sur La Première Brique

Un bémol actuel, est lié à son succès vertigineux : les projets se clôturent parfois en quelques secondes, ce qui rend difficile pour les investisseurs d’investir.

Pour que tout le monde ait sa chance de participer, La Première Brique a introduit un système ingénieux de groupes, basé sur vos expériences passées avec leurs projets. Voici comment ça se passe :

  • Groupe 1 : Si vous n’avez jamais eu l’occasion d’investir sur la plateforme, vous êtes directement aux premières loges. Dès l’ouverture de la collecte, vous pouvez y accéder et ce, jusqu’à sa clôture. C’est une super nouvelle pour les nouveaux venus qui veulent se lancer tout en profitant du bonus de parrainage sur leur projet préféré.
  • Groupe 2 : Si vous avez déjà investi auparavant mais que vous avez fait l’impasse sur la dernière collecte, pas de panique. Vous aurez votre chance juste quelques secondes après le Groupe 1.
  • Groupe 3 : Maintenant, si vous avez été de ceux qui ont investi dans le tout dernier projet, pour cette fois, vous devrez laisser un peu de place et attendre quelques secondes de plus que le Groupe 2 avant de pouvoir investir à nouveau.

L’idée, c’est d’actualiser ces groupes après chaque projet, en fonction de votre engagement dans le dernier projet clôturé. Ça permet un roulement équitable et donne à tout le monde, que vous soyez nouveau sur la plateforme ou un habitué, une chance juste de participer aux projets qui vous intéressent.

Il y a un petit hic avec le système de groupes de La Première Brique, même s’il est bien pensé pour équilibrer les choses. Malgré l’intervalle de quelques secondes entre les groupes, il arrive que les membres du groupe 2 se fassent devancer par ceux du groupe 3. Pourquoi ? Tout simplement parce que leur page ne se rafraîchit pas assez vite. Par moments, les serveurs peuvent être surchargés, ce qui ralentit l’affichage du bouton “Investir”.

Du coup, si vous voulez vraiment maximiser vos chances d’investir dans le projet de vos rêves, être prêt à cliquer vite et une connexion internet au top va s’avérer être vos meilleurs atouts.

logo-fortuneo
La Première Brique
  • Taux de rendement : Jusqu'à 12%
  • Durée moyenne : 15 mois
  • Projets financés : 427 (120M €)
  • 0% de perte
  • Dés 1€
  • Code : URM8PH
i

🔎 Comment analyser un projet grâce à la plaquette

Même si La Première Brique fait déjà un travail considérable pour filtrer les projets qu’elle propose, chez Épargne Facile, on aime rajouter nos propres filtres. On passe chaque projet au peigne fin, avec nos propres critères, un peu plus stricts et personnels. Voici un petit guide de comment on s’y prend pour analyser les projets :

  • Analyse générale de la plaquette : On commence par éplucher la présentation du projet. On lit tout, de A à Z, pour vraiment capter l’essence du projet et ses nuances.
  • Le porteur de projet : On creuse le background du porteur de projet. Son expérience, son implication financière personnelle, son track record, et on regarde s’il a d’autres projets en cours via un agrégateur comme Hellocrowdfunding.
  • Localisation : L’emplacement, c’est clé. On examine l’évolution des prix immobiliers dans le secteur, le prix au m², et on fait même un tour virtuel via Google Street View pour repérer les éventuels points noirs (proximité d’une autoroute, d’une pompe à essence, tags, propreté…).
  • Les travaux : On se penche sur la durée prévue, l’ampleur, et le coût des travaux. Même sans être un expert en bâtiment, il est possible d’évaluer si le budget et le timing semblent réalistes, et si une marge d’erreur a été anticipée.
  • Le prix de sortie : On compare le prix de vente envisagé avec le prix moyen du marché. Logiquement, un bien neuf, rénové, ou d’exception, se positionne au-dessus du prix moyen, tandis qu’un bien à rénover se situe plutôt en dessous. Nous utilisons des plateformes comme meilleursagents ou seloger pour avoir une idée des prix pratiqués.
  • La pré-commercialisation : Le niveau de commercialisation est un plus. Des offres d’achat, voire des promesses de vente, sont des signes très positifs. Mais attention aux conditions suspensives qui peuvent empêcher la vente de se concrétiser (obtention d’un financement, permis de construire, urbanisme,…).
  • La marge : On vérifie si la marge semble suffisante pour absorber des imprévus. Un petit “crash test” en jouant sur les prix peut être révélateur : que se passe-t-il si on baisse le prix de vente de 10% et qu’on augmente les coûts des travaux de 10% ? Une marge trop faible sur un projet de promotion immobilière, par exemple, peut être risquée.
  • Les garanties : Elles sont votre filet de sécurité. Elles n’entrent en jeu qu’en cas de souci majeur et d’échec des négociations amiables. Les garanties les plus fréquentes sur La Première Brique incluent l’hypothèque de premier rang, la caution personnelle, et la garantie à première demande (GAPD). Une hypothèque de premier rang, qui assure la priorité de remboursement en cas de défaut, est la garantie reine dans le crowdfunding immobilier.

Et voilà comment on fait les choses chez Épargne Facile pour y voir plus clair. Prendre le temps de faire une analyse approfondie, c’est notre pain quotidien, et on est fermement convaincus que ça joue un rôle clé pour garder notre portefeuille en bonne santé et réduire les risques de perte. Avec un peu de pratique et d’expérience, vous verrez, vous deviendrez de plus en plus rapide et efficace pour évaluer les projets.

Notre avis concernant La Première Brique

On ne va pas tourner autour du pot : La Première Brique est clairement dans notre liste de favoris, et pour de bonnes raisons. Comme vous avez pu le constater dans cet article, cette plateforme a beaucoup à offrir, des aspects que vous ne trouverez pas forcément ailleurs.

D’abord, la fréquence et l’accessibilité de ses projets sont impressionnantes. Pouvoir investir à partir de seulement 1€ démocratise l’accès à l’investissement immobilier, une initiative qu’on ne peut qu’applaudir. Ensuite, le niveau de suivi et de transparence offert par La Première Brique est exemplaire. Ajoutez à cela une interface utilisateur moderne et intuitive, des informations détaillées sur chaque projet, et un service client toujours à l’écoute, et vous avez une combinaison gagnante.

S’il fallait vraiment chercher la petite bête, on pourrait mentionner la concurrence féroce pour se positionner sur les projets. Mais honnêtement, peut-on vraiment blâmer La Première Brique pour sa popularité ? C’est plutôt la preuve que beaucoup de gens font confiance à cette plateforme et voient en elle un moyen fiable d’investir leur argent. En conclusion, notre avis est clairement positif : La Première Brique a réussi à se démarquer dans le paysage du crowdfunding immobilier, et elle mérite amplement sa place dans notre top classement.

2 Commentaires

  1. Kévin

    Bonjour et merci pour l’article.
    Concernant l’alimentation du compte par carte bancaire ou virement, dans les deux cas c’est gratuit ?
    Car sur raizers par carte bancaire il y a 0.8% de frais.
    Merci de votre retour

    Réponse
    • Epargne Facile

      Bonjour, merci pour votre message.

      Pour répondre à votre question, il n’y a aucun frais retenu pour les dépôts par carte bancaire ou virement sur La Première Brique.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles :