Bull run et bear market : les différences

par | Jan 3, 2024 | Placements | 0 commentaires

Si l’univers des marchés financiers vous est familier alors vous aurez peut-être déjà rencontré des termes comme Bull run et bear market. Rassurez-vous ; nous sommes bel et bien dans le monde des finances et non dans un univers fantastique animalier. Ce sont des termes qui font office d’indicateurs clés des dynamiques en jeu dans le monde des investissements, au sens large. (Cela va de l’immobilier au marché des actions en passant par celui des obligations, des matières premières, etc.) Il faut savoir que ces deux termes tracent des voies bien définies : l’une est marquée par l’optimisme et la croissance, tandis que l’autre est caractérisée par la prudence et la rétraction. Vous voulez faire vos premiers pas dans le monde des marchés financiers ? Ou alors vous êtes déjà un investisseur averti ? Dans un cas comme dans l’autre nous vous ferons découvrir ou redécouvrir ces deux indicateurs tout en prenant le temps de relever leurs différences fondamentales.

Qu’est-ce que le bull run :

Le terme “Bull run” (ou “course haussière” en français) fait référence à une période prolongée d’augmentation des prix sur les marchés. 

 Ce terme fait référence au mouvement d’attaque du taureau qui va du bas vers le haut. Vous aurez compris l’analogie avec la courbe des prix.

Quelles sont les caractéristiques du bull run ?

Le bull run se caractérise par plusieurs éléments distinctifs qui reflètent une période de hausse soutenue des prix sur les marchés.  En voici quelques-unes des caractéristiques clés :

  • Augmentation des prix : La caractéristique centrale d’un bull run est une augmentation significative et prolongée des prix des actifs, tels que les actions, les obligations ou les matières premières.
  • Sentiment positif : Pendant un bull run, les investisseurs sont généralement optimistes quant aux perspectives du marché et aux performances futures des actifs. Cela se traduit par un climat de confiance et d’enthousiasme parmi les participants au marché.
  • Croissance économique : Les bull runs sont souvent soutenus par une économie en croissance ou en expansion. Une forte croissance économique peut stimuler les bénéfices des entreprises et encourager les investisseurs à acheter des actions.
  • Faible volatilité : Pendant un bull run, la volatilité, c’est-à-dire les fluctuations des prix, peut être relativement faible. Les variations de prix peuvent être moins prononcées par rapport à des périodes plus instables.
  • Flux d’Investissements : Les investisseurs sont attirés par les gains potentiels, ce qui entraîne un flux d’investissements, renforçant ainsi la tendance à la hausse.
  • Effet d’Entraînement : La montée des prix peut entraîner un effet d’entraînement où les gains réalisés par certains investisseurs encouragent d’autres à acheter, contribuant ainsi à maintenir la tendance haussière.

Quelles sont les caractéristiques de la fin du Bull ?

 Il est important de savoir que les périodes de bull market ne sont pas des périodes interminables.

 À un certain point, la confiance des investisseurs commence à vaciller. Une transition peut alors être déclenchée par divers facteurs comme une mauvaise nouvelle, une législation défavorable, voire un fléau sanitaire à l’instar de la Covid19. Voici les signes qui pourraient vous alerter.

  • Volatilité Croissante : Vous pourriez observer une augmentation de la volatilité, c’est-à-dire des variations soudaines et importantes des prix, alors que les investisseurs deviennent plus incertains.
  • Prises de Bénéfices : Les investisseurs qui ont profité de la valorisation prolongée peuvent commencer à vendre leurs positions pour réaliser des gains, ce qui peut entraîner une pression à la baisse sur le prix.
  • Augmentation des Taux d’Intérêt : Si les taux d’intérêt commencent à augmenter, cela peut freiner l’appétit des investisseurs pour les actifs risqués.
  • Diminution du Volume des Transactions : Un ralentissement du volume des transactions peut indiquer une moindre participation des investisseurs.
  • Rotation des Secteurs : Certains secteurs qui avaient été en tête pendant le bull run peuvent commencer à perdre de la vigueur, tandis que d’autres gagnent en popularité.

Ces signes annoncent l’arrivée inéluctable du bear market qui est la phase que beaucoup d’investisseurs redoutent.

Qu’est-ce que le bear Market :

Un « bear market » (ou “marché baissier” en français) est une période prolongée de baisse des prix sur les marchés financiers. 

C’est un terme qui illustre de façon schématique le sens du mouvement d’attaque de l’ours qui va de haut en bas. Vous pouvez déjà faire le parallèle avec la courbe financière qui chute.

Quelles sont les caractéristiques du bear market ?

  • Baisse des Prix : La caractéristique centrale d’un bear market est une baisse prolongée et significative des prix des actifs tels que les actions, les obligations, les matières premières, etc.
  • Pessimisme des Investisseurs : Pendant un bear market, les investisseurs sont généralement pessimistes et incertains quant aux perspectives du marché. Ils peuvent être plus hésitants à acheter et à investir.
  • Ralentissement Économique : Un bear market peut être associé à un ralentissement de l’économie, caractérisé par une croissance économique plus faible, des pertes d’emplois et des revenus en baisse.
  • Mauvaises Nouvelles : Les nouvelles négatives, comme des résultats d’entreprises décevants, des données économiques médiocres ou des événements géopolitiques défavorables, peuvent contribuer à alimenter un bear market.
  • Réduction de la Confiance des Consommateurs : Les consommateurs peuvent être moins enclins à dépenser et à investir en raison de l’incertitude économique, ce qui ce qui peut affecter négativement les entreprises.
  • Volumes de Transactions Réduits : Pendant un bear market, les volumes de transactions ont tendance à diminuer car les investisseurs participent moins activement au marché.

Voilà les différences fondamentales qui existent entre ces deux indicateurs. Il est donc important de savoir en tirer profit pour des des placements réussis.

Comment profiter de chacune de ces deux phases ?

Tirer profit des phases du bull run et du bear market nécessite une approche prudente et réfléchie, car ces cycles financiers peuvent présenter des opportunités et des défis distincts. Voici comment vous pourriez mettre à profit chacune de ces phases.

➡️ Pendant le Bull Run :

  • Investir Prudemment : Profitez de la hausse des prix, mais diversifiez pour répartir les risques.
  • Réévaluer le Portefeuille : Adaptez vos investissements aux objectifs financiers à long terme.
  • Réaliser des Bénéfices : Prenez quelques gains tout en maintenant des investissements pour profiter de la valorisation continue.
  • S’informer : Profitez du bull run pour apprendre sur les marchés et les stratégies de placement.

➡️ Pendant le bear Market :

  • Investir sélectivement : Recherchez des actifs sous-évalués avec des perspectives solides.
  • Acquérir des Connaissances : Utilisez la période pour approfondir vos connaissances financières.
  • Maintenir des Liquidités : Soyez prêt à acheter lorsque les prix sont bas.
  • Réajuster le Risque : Ajustez votre portefeuille pour gérer les pertes potentielles.
  • Investir pour le « Long Terme » : Profitez des prix bas pour accumuler des actifs à long terme.
  • Préparer Mentalement : Atténuez les réactions émotionnelles face aux fluctuations.
Bull et bear market

En restant discipliné et en adaptant votre stratégie aux caractéristiques de chaque phase vous pouvez exploiter au mieux les opportunités et atténuer les risques, maximisant ainsi votre succès financier.

En conclusion, les différences fondamentales entre le bull run et le bear market façonnent le paysage complexe et cyclique des marchés financiers. Tandis que l’un représente une période de hausse et d’optimisme sur les marchés, l’autre reflète une baisse prolongée et un sentiment de prudence. 

Toutefois ces deux phases ne doivent pas être considérées comme des extrêmes isolés. Ce sont plutôt des étapes naturelles d’un cycle financier.  Ce qu’il faut faire c’est de comprendre leurs caractéristiques et savoir les exploiter judicieusement.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles :